JUSTICE NULLE PART !



Ce mardi 9 janvier, la justice a prononcé le non-lieu sur l’ensemble du dossier de la mort de Rémi Fraisse, à Sivens, en octobre 2014. Les parties civiles, peu surprises par la décision, ont d’ores et déjà annoncé qu’elles feraient appel.

« L’instruction était menée de telle sorte qu’on s’attendait à ce résultat, estime Claire Dujardin, avocate. Nous maintenons notre désaccord sur la qualification juridique et nous maintenons que le gendarme a bien commis une faute » avec « un usage de l’arme disproportionné ».
Eric "Camille" Alkaest
Le contraire m'aurait étonné... L’État a toujours soutenu ses chiens de garde !
Code Captcha
-->