CORTÈGE DE TÊTE ET BLACK BLOC

De la nécessité de restaurer l’existence d’un cortège de tête et d’un Black Bloc dès les actes XI et XII…

Les jours rallongent, il y a quelques chances qu’aux ciels gris des actes I à X des manifestations des gilets jaunes succèdent des ciels bleus et que dans la durée, ces démonstrations s’épanouissent dans le printemps naissant et la lumière retrouvée.

Pour tout participant attentif des démonstrations parisiennes (car les manifestations en provinces ont souvent une autre tournure), il semble évident que les cortèges sont largement gangrénés par une extrême droite qui se pavane au grand jour. On aura pu observer en tête de manifestation, des paramilitaires, bien répertoriés comme ce Victor Lenta de triste figure, des royalistes bien tapés, des « apolitiques » comme Eric Drouet, des moins « apolitiques » de type FN/RN comme Maxime Nicolle dit « Fly rider » devant des banderoles des plus délétères comme « les CRS avec nous », des agents de circulation ou pseudo-membres d’un service d’autres « gilets jaunes », formé des membres les plus connus du « bastion social », et consorts, quelques curés de guerre de Civitas et autres groupuscules pro-vie.

Lors des actes IX et X à Paris et à Marseille, on a pu observer des comportements curieux des SO des Gilets jaunes qui, au delà de la gouvernance autoproclamée des parcours de manifs, font des pieds et des mains pour éviter un cortège offensif, allant à Marseille jusqu’à remettre des manifestants aux mains des forces de l’ordre. Cela ne peut plus durer.

Nous disons : les temps changent, manifestons avec nos couleurs et reprenons la tête des manifestations avec un ou plusieurs Black-Blocs selon nos forces. Il y a plusieurs raisons à cela :

• Le Black-Bloc n’est pas mort et, il est nécessaire en tant que tel pour mettre un point d’orgue dans l’affrontement en cours.

• Le Black-Bloc protège et assure le degré de convivialité et de solidarité nécessaire à la continuation et au développement du mouvement.

• Le Black-Bloc assure la continuité de ce mouvement avec les luttes contre la loi travail de 2016 et celles des cheminots et des étudiants de 2018. Et avec un mouvement internationaliste qui échappe à toute gouvernance mais irrigue les luttes multiformes d’aujourd’hui.

• Le Black-bloc a toute légitimité pour éradiquer la droite extrémiste et fascisante de la tête et de la périphérie des manifestations qui s’orientent vers le dépôt de parcours négociés (Le RN à donné ses instructions, il ne faut pas gêner la propagande RN/FN pour les élections Européennes) dans la logique des démonstrations syndicales dont nous sommes tous las.

• Et que simultanément le cortège de tête fasse son retour.

Une tête de cortège offensive, révolutionnaire, antifasciste et antiraciste est nécessaire pour fédérer tous nos camarades perclus d’hésitations et de pensées diffuses concernant ce mouvement. Si nous devions être là chaque samedi et dans des actions diverses, soyons-le ensemble. Ce cortège de tête répondra à de multiples objectifs, nous retrouver, arrêter d’hésiter et reprendre langue tous ensemble de façon dynamique et vive.

Ce sera l’occasion de ressortir nos magnifiques banderoles de tête et de peaufiner nos slogans. Beaucoup de copains et copines nous seront gré d’être là tous ensemble solides et solidaires afin de décroître la dangerosité des affrontements

Nous disons vive l’émeute magnifique et joyeuse qui n’altère en rien nos capacités d’intervention politique !

https://paris-luttes.info/de-la-necessite-de-resta...
Pièces jointes
Code Captcha
-->
Recharger le code
Saisir le code