Faites des mères - Anecdote

par
Faites des mères - Anecdote
J'avais un plein panier de fleurs de reste de ma presta de samedi, alors plutôt que de les jeter, j'ai passé le week-end à faire des petits bouquets, et j'ai frappé à toutes les portes de mon bâtiment avec. Toutes les personnes qui m'ont ouvert la porte ont été surprise et touchées, j'ai vu les yeux s'arrondir, des sourires fleurir sur même sur les visages habituellement fermés. C'était très sympa! Autant de plaisir pour moi que pour mes chers voisin.e.s!
Deux choses rigolotes :
- un monsieur qui a dit avant d'appeler sa femme "ha mais c'est pas pour moi, ça, (j'ai cru qu'il allait me montrer ses attributs pour en attester)". Je lui ai répondu "pourquoi, vous n'aimez pas les fleurs?" il a bredouillé que sisi d'un air tout mouché. à sa décharge, c'était la fête des mères Smile
- un autre monsieur en djellabah m'a dit "ha nonnon, on fait pas ça chez nous" j'ai répondu pareil, "pourquoi, vous n'aimez pas les fleurs?" Je suppose qu'il croyait que c'était une fête religieuse de quelques secte inquiétante dont l'acteur le plus prosélyte connaissait son adresse et même son numéro de porte Happy Une fois que j'ai eu expliqué ma démarche, il s'est détendu Smile


par Martin Vidberg, dessinateur, cultivateur, interprète http://vidberg.blog.lemonde.fr/

<head> <meta property="og:image" content="https://www.thechangebook.org/file/attachment/2019/05/96dfdb58a7ccc7c51498ae89a48cfe5e.jpg"/><meta property="og:type" content="image"/><meta property="og:title" content="Gabari Vignette FB 10-2018 - Capture du 2018-10-03 22-26-33" /><meta property="fb:admins" content="254990981284133" /> </head>
Code Captcha
-->
Recharger le code
Saisir le code