Consultation TheChangeBook : quelle évolution pour notre réseau ?

Consultation TheChangeBook : quelle évolution pour notre réseau ?

TEMPS DE LECTURE : 5MN ENVIRON








Table des matières


I - Contexte et constats
II - Logiciels libres et fédiverse

2.1) Le logiciel Libre
2.2) La fediverse
III - Une sélection d’outils
3.1) Humhub
3.2) Elgg
3.3) Hubzilla

IV – Consultation - à télécharger ->ICI (ou en cliquant sur la pièce jointe en bas de cette publication), à remplir, enregistrer, et renvoyer par mail à contact at thechangebook.org :


4.1) êtes-vous d’accord pour que Thechangebook change d'outil ?
4.2) Si oui, parmi les outils sélectionnés, lequel choisir ?
4.3) Si non, quel devenir de TheChangeBook avec phpFox ?
4.4) Quel rôle souhaitez vous jouer dans cette nouvelle étape ?
4.5) Avez-vous des remarques à formuler ou une réflexion sur le réseau à partager ?
4.6) Qui êtes-vous ?



Annexes


Annexe 1 - Premiers retours par des personnes ayant déjà testé les outils sélectionnés
Annexe 2 - Comparatif fonctionnalités phpFox <-> Elgg
Annexe 3 - Comparatif fonctionnalités phpFox <-> Hubzilla

I - Contexte et constats


TheChangeBook a presque 10 ans d’existence. A son lancement en 2012, le choix de l’outil devant porter les ambitions du réseau s’était porté sur phpFox, l’un des scripts les plus complets pour la création de réseaux sociaux en PHP.

Ce script (CMS) communautaire est basé sur un framework spécifique pour pouvoir donner un maximum de fonctionnalités et de modules complémentaires sans dupliquer du code inutilement (c’est le principe du DRY). Après l’achat d’une licence, l’équipe technique avait plongé les mains dans le code afin d’apporter des améliorations et corriger des bugs. La dernière évolution visible sur le réseau a été la création de thèmes graphiques.

Dans le même temps, l’éditeur de cette solution a fait évoluer l’outil mais nous ne pouvons plus bénéficier de ces évolutions car notre licence ne nous le permet pas. Aujourd’hui, TheChangeBook tourne sur un outil dont la version installée est vieillissante, ne bénéficiant pas des dernières évolutions du web d’une part et n’étant plus suivi en terme de sécurité d’autre part. Pour finir cet état des lieux, il est a noter qu’une licence coûte entre 299 $ à 1 599 $ et que le logiciel n’est ni libre ni open source[1]. Enfin, nombre d’utilisateurs et d’utilisatrices constatent de plus en plus de bugs et/ou trouvent l’outil trop fouillis.

II - Logiciels libres et fédiverse


Depuis 2017, une réflexion est menée autours du logiciel libre et des solutions fédérables[2].

2.1) Le logiciel Libre


Le « Logiciel libre » [free software] désigne des logiciels qui respectent la liberté des utilisateurs. En gros, cela veut dire que les utilisateurs ont la liberté d'exécuter, copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer ces logiciels. Ainsi, « logiciel libre » fait référence à la liberté, pas au prix.



Un logiciel OpenSource pourrait être un logiciel libre, mais certains éditeurs vantent leurs logiciels comme OpenSource dont les sources sont ouvertes mais non libre. Nous avons accès au code source mais la licence nous empêche de le modifier, de le redistribuer... donc cette licence ne garantit pas les quatre libertés fondamentales.

Un logiciel propriétaire est écrit, la plupart du temps, par une entreprise. Il est distribué uniquement sous forme binaire (sans source). On ne connaît pas sa recette car elle reste la propriété de l'entreprise. Souvent, il est disponible sous une licence d'utilisation assez restrictive.



L'univers du logiciel propriétaire enseigne la propriété intellectuelle, la confiance aveugle et l'inégalité sociale. L'univers du logiciel libre enseigne le partage de la connaissance, la diversité, l'égalité et la liberté. Choisir un logiciel libre n’est donc pas une question technique, c’est aussi une question éthique.

2.2) La fediverse


Dans le monde des réseaux sociaux ou réseaux communautaires, beaucoup sont des outils centralisés, d’autres sont décentralisés voir fédérables.

L’architecture d’un réseau est centralisé quand chaque utilisateur doit se connecter sur les serveurs du réseau pour être relié à ses contacts. Avec ce modèle, toutes les données transmises entre les contacts (la plupart du temps privées) sont absorbées par le réseau.

Les politiques de ce type de réseaux (Facebook, Twitter, Youtube and co) n'est même pas de trouver un juste milieu pour protéger vos données sensibles en dégageant du profit, au contraire, elle s'efforce de les mettre en avant et tente de vous en faire ajouter un maximum pour réaliser davantage de bénéfices. Ils se contrefichent au plus haut point de votre vie privée, et, si vous avez lu les conditions d'inscriptions, se permet de garder et utiliser vos données à vie, même après votre mort.

Voici un schéma très simple qui illustre l’architecture de FB et consort :



Pourtant il existe un moyen de ne pas être dépendant d'une entreprise (ou beaucoup moins) pour utiliser un réseau social. Au lieu d'être client d'un serveur central, le but ultime est que chacun installe son propre serveur de réseau social pour s'inter-connecter avec les autres comme l'indique le schéma ci-dessous.



Une architecture décentralisée où chaque internaute se connecte sur son propre ordinateur pour accéder à un réseau social, permet de garder un contrôle total sur ses données. Par conséquent il choisit ce qui doit être privé ou public. De plus il est tout à fait possible de chiffrer les communications de bout à bout, garantissant une réelle confidentialité entre deux personnes.

C’est le principe même d’internet : des machines qui se connectent entre elles. Bien sur, nous n’allons pas demander à chaque membre de TheChangeBook de mettre en service un serveur et une instance d’un logiciel libre de type réseau social. La fediverse[3] est donc l’interconnexion de plusieurs instances d’un même logiciel (on parle alors de réseau décentralisé) pouvant également communiquer avec des instances d’autres outils de même nature (on parle ici de réseau fédiverse pour fédéré).

Cependant, gardons à l’esprit que plus nous offrons de données aux géants du web et autres entreprises capitalistes, plus ils prennent du poids. Plus ils prennent de poids, plus ils cherchent à cadenasser le web à leur seul profit. C'est grâce à nous que ceux-ci deviennent de véritables Big Brother. Il n'appartient qu'à nous-même de stopper cette croissance en quittant leurs services et en supprimant tout ce qu'on peut comme données stockées chez eux.

III - Une sélection d’outils


Comme évoqué au début du point II concernant l'avenir de la plateforme, La réflexion a débouché sur la sélection de trois outils parmi les alternatives à phpFox : HumHub, Elgg et Hubzilla.
Cette Vidéo peut également vous aider à vous faire une idée.

Pour tester les plateformes proposées, merci d’utiliser la même adresse mail que celle utilisée pour votre compte actuel. Les outils Elgg et Hubzilla ont été configurés comme l’est le réseau actuellement : la création de compte passe par la validation de votre mail et l’approbation d’un administrateur (comptez un délai d’environ 24h).

3.1) Humhub


HumHub est une plateforme de réseau social open source avec une grande variété de cas d'utilisation comme intranet social, communauté ou plateforme de collaboration. HumHub consiste en une application de base, qui peut être étendue par des modules supplémentaires. Cet outil fonctionne avec une double licence[4] : le programme peut être utilisé soit sous les termes de la licence publique générale GNU Affero, version 3, pour la version communautaire soit sous une licence propriétaire (pour les éléments payants).

A tester ici : https://hum.thechangebook.org/

3.2) Elgg


Existant depuis 2004, Elgg est un moteur de réseau social libre qui fournit un cadre solide sur lequel il est possible de construire toutes sortes d'environnements sociaux. Le logiciel Elgg complet, comprenant le framework et un ensemble de plugins, est disponible sous la version 2 de la licence publique générale GNU5] (GPLv2). L’outil est géré par la Fondation Elgg, une organisation à but non lucratif.

A tester ici : https://social.thechangebook.org/

3.3) Hubzilla


Le nom du projet est un ensemble libre d'applications et de services web fonctionnant sur un type particulier de serveur web, appelé "hub" (nœud), qui peut se connecter à d'autres hub dans un réseau décentralisé et appelé "la grille", fournissant des services sophistiqués de communication, d'identité et de contrôle d'accès qui fonctionnent ensemble de manière transparente à travers les domaines et les sites web indépendants. Il permet à n'importe qui de publier publiquement ou de manière privée du contenu via des "canaux", qui sont les identités fondamentales, cryptographiquement sécurisées qui fournissent l'authentification indépendamment des hubs qui les hébergent.

Avec la possibilité de communiquer avec d’autres plateformes décentralisées comme Diaspora, en plus d’être un réseau décentralisé il est également fédérable (contrairement à HumHub et Elgg qui sont des solutions centralisées).


A tester ici : https://hub.thechangebook.org

IV – Consultation


Après avoir pris connaissance des informations du présent document et avoir testé les trois outils proposés (voir point 3), merci de répondre aux questions suivantes à la fin du fichier pdf à télécharger ici (ou en cliquant sur la pièce jointe en bas de cette publication), et de nous adresser le formulaire rempli et sauvegardé par mail à : contact at thechangebook.org.

4.1) êtes-vous d’accord pour que Thechangebook change d'outil ?
4.2) Si oui, parmi les outils sélectionnés, lequel choisir ?
4.3) Si non, quel devenir de TheChangeBook avec phpFox ?
4.4) Quel rôle souhaitez vous jouer dans cette nouvelle étape ?
4.5) Avez-vous des remarques à formuler ou une réflexion sur le réseau à partager ?
4.6) Qui êtes-vous ?


Annexes



Annexe 1 - Premiers retours par des personnes ayant déjà testé les outils sélectionnés
Annexe 2 - Comparatif fonctionnalités phpFox <-> Elgg
Annexe 3 - Comparatif fonctionnalités phpFox <-> Hubzilla


Annexe 1 - Premiers retours par des personnes ayant déjà testé les outils sélectionnés


N'hésitez pas à rajouter les vôtres ->ICI<-

Rodinux a dit...
Pour Hum, hummmmm:

les +

c’est proche de l’ancien TCB,
L’éditeur et ses fonctions est top je trouve même dans le microblogging
La fonction Wiki, sympa qui peur devenir une page
On retrouve vite les espaces, assez intuitif
Facile à configurer la vue que l’on souhaite, les filtres
responsive (tailles écrans)

les -

la police petite et je ne l’aime pas beaucoup
pas entièrement libre, certaines fonctionnalités payantes
centralisé donc encore un peu fermé…
pas de tags

Pour elgg:

les +

La taille des polices
les fils qui prenent tout l’écran
le menu retractable
l’éditeur pour les pages,
les tags, super agréable pour classer et retrouver du contenu
Dan est à l’aise pour développer, connaissant bien l’outil
pad intégré, ça c’est vraiment un plus !!
le bloc Activité ou on peut ajouter/enlever les widgets et les placer comme on veut
c’est du logiciel libre

les -

centralisé comme Hum
pas encore responsive pour les petits écrans
pas aussi intuitif rapidement que hum

Pour Hub (pas hubert):

les +

décentralisé, donc plus d’ouverture au fediverse (c’est quand même un acte politique)
Fediverse permet de lié les compte Diaspora, et d’exporter des canaux (contre la censure)
responsive
app nomad pour android

les -

Pas si intuitif, on met du temps à s’y retrouver, configurer
Interface moins belle je trouve pour l’instant
Alain♫ a dit...

Je pense qu'effectivement l'instance TCB sera une instance comme les autres les gens y viendront sans affinité particulière avec TCB, du moment qu'ils respectent la charte, on ne pourra rien leur reprocher, même s'ils font comme moi avec mastadon, et framapiaf, l'utiliser comme un accès aux fédiverses. Y a qu'a voir le nombre d'inscrits qu'il y a eu sur la précédente instance hubzilla-TCB. J'aimerai savoir combien l'on fait parce que c'était TCB?
Je suis pour un TCB centralisé, un lieu à nous et rien qu'a nous...Mais rien ne nous empêche de partager sur les réseaux décentralisés avec n'importe qu'elle autre instance. Faut savoir rester ouvert....
Je n'ai pas fais de choix entre ELGG et humbub. Au début j'avais un faible pour l'ergonomie de hum, mais depuis avec tout le travail qu'a fait Dan sur elgg, je suis partagé. Mais de toute façon l'un ou l'autre, du moment que ce n'est pas une instance décentralisée.
cecicela a dit...

Perso, je trouve les deux premiers plus ressemblants à ce qu'on connaît donc plus facile à s'y mettre.
mais... demain doit être décentralisé, Dan [et Rodinux] ont raison dans le sens où choisir le hub c'est déjà un acte politique. je n'ai donc aucune hésitation sur le fait que le hub doit être privilégié…


Annexe 2 - Comparatif fonctionnalités phpFox <-> Elgg






Annexe 3 - Comparatif fonctionnalités phpFox <-> Hubzilla










[1] Voir : https://github.com/PHPfox-Official [2]Plus de détail ici : https://www.thechangebook.org/forum/thread/4005/r%... [3]Pour aller plus loin : https://video.ploud.fr/video-channels/mooc.chatons...
[4]Voir en ligne : https://www.humhub.com/en/licences [5] Il existe également une version sous licence MIT
Pièces jointes
Consultation_TCB_Changement_Outil_Echeance31Mai.pdf (849.26 kb, Affichées 149 fois)
Bienvenue sur TCB

Consultation arrivée à échéance, les résultats!

Faible participation, grand dommage, mais orientation marquée.
Code Captcha
-->
Recharger le code
Saisir le code