Le réseau Inform'Action

Affichage du message
Fil de discussion: Le réseau Inform'Action
Suite au "dossier transparence" d'I'A publié en mars :

http://www.informaction.info/dossier/transparence

La "réponse" principale démarre par une introduction relativement pédante permettant à I'A de s'affirmer comme victimes de procédés déloyaux (ad hominem, association, etc), de présenter une liste (sélective) de "sophismes" leur ayant été (selon eux) opposés, de notifier le danger d'un "dogmatisme" - dont ils se considérent a priori exempts ?-, et d'évoquer des techniques de manipulation (généralisation, division, etc) pourtant justement courantes dans les sources qui leur sont reprochées. Le tout vise à affirmer que l'entité I'A est insoupçonnable de "confusionnisme" ou de "conspirationnisme" ... puisqu'elle ne fait que relayer des propos de divers horizons (P. Carles ou F. Lordon sont même cités ici à l'appui, bien malgré eux) pour créer un "débat contradictoire", à l'image d'une citation de Goebbels (!) utilisée dans l'argumentaire pour étayer les limites du langage.

La suite consiste, sans admettre aucune erreur de casting ou d'éditorial, à pointer que l'erreur étant humaine, il suffisait de signaler le contenu inadmissible à l'équipe (ce qui avait pourtant été tenté sans résultat bien avant cette polémique) ; à exhorter les contradicteurs d'ignorer I'A au lieu de le dénoncer ; à suggérer que la nocivité d'autres sources étant plus grande, I'A devrait passer hors la maille des critiques ; à inviter au débat (resté systématiquement sans effet jusque là) avec I'A qui se concentre ici sur les accusations en fascisme et sur le refus du dialogue de certains de ses détracteurs. Parmi ces derniers, I'A prétend répondre à Tant qu'il y aura des bouilles (par une invitation à débattre par email), à Antifa-net (par capture d'écran d'un simple commentaire succint), à Lot en action (idem), à The ChangeBook (par un simple commentaire sans argument), aux Inrocks (idem), à Reporterre (idem), aux Enragés (pas de réponse), à Parasite (idem) et à La Horde auquel une réponse plus complète est faite, analysée ci-dessous.

http://www.informaction.info/dossier-transparence/...

La réponse à La Horde s'axe sur des "statistiques" épurées qui ne tiennent pas compte des éléments web dépubliés, mais qui culminent (pour la partie vidéo sur DVD, par exemple) selon l'équipe d'I'A elle-même à 13% d'auteurs ou personnalités liées à la fachosphère tout de même (en oubliant Russo, Mr Mondialisation, eux aussi épinglés). Quant aux valeurs basses, elles semblent suggérer que la présence admise de personnalités douteuses bien diluées dans un contenu irréprochable rend le tout acceptable, alors que c'est précisément le fondement du reproche de non-sélectivité (ou de confusionnisme avéré, selon le cas) qui est fait à I'A. PS : Ceci s'illustre à la perfection dans les citations célèbres qui terminent la page et où l'on retrouve A. Camus, A. Le Bon, H. Poincaré, N. Chomsky, B. Franklin, M. Luther-King et ... A. Hitler ! https://www.thechangebook.org/photo/100757/ia2/use...

Et il sera intéressant de noter que, concernant la proximité de 2 "bénévoles" (fondateurs !) d'I'A d'avec A. lɐɹos, elle n'est pas niée mais relativisée par le fait qu'I'A est un collectif non-pyramidal ... en oubliant de rappeler qu'il se compose de 4 personnes, soit au moins 50% de soraliens. Nous voilà rassurés.

Ensuite, la prétention que la vente de DVD sans prix fixe ferait automatiquement de la démarche d'I'A une oeuvre charitative, désintéressée, non-commerciale, non-lucrative. Il est même avancé que l'unique but est de relayer des personnes "boycottées" dans les médias dominants, éternel "épouvantail" permettant à la fachosphère de se valoriser comme "antisystème" et unique "alternative" à l'idéologie néo-libérale. I'A se prétend donc "lanceur d'alerte" dans la foulée des récupérations tout azimut des Assange et autres Snowden - dont les sites réactionnaires regorgent jusqu'en Russie poutinienne.

Quant à la collaboration avec le média néo-fascisant MetaTV, là encore elle n'est pas niable puisque tout à fait démontrée par de multiples éléments factuels, mais renvoyée à la responsabilité d'un seul membre fondateur, parlant cette fois pour lui-même (mais représentant donc 25% du staff, pour rappel) et justifiée par l'accord de vue sur de vagues dénonciations écolo-compatibles (malbouffe) ou pseudo-marxisantes (finance) ... au mépris de tout le contenu ouvertement réactionnaire de MetaTV qui est aussi incontestable qu'éludé !

Pour conclure : I'A termine en voulant donner des leçons de méthodes argumentaires et même d'antifascisme (!) à ses détracteurs, ce qui a de quoi laisser songeur. Ce "dossier transparence" autosatisfait semble donc bien à l'image de la ligne éditoriale (totalement volontaire ou non mais en tout cas) douteuse, démagogique et confusionniste d'I'A et ce depuis son lancement. Difficile de dire quelle est la dose de bonne foi, de calcul et d'errement dans tout cela, chacun se fera sa propre idée. Gageons que les appels à la liberté-d'expression-démocratique et les longs soupirs contre une "police de la pensée" imaginaire y seront des marqueurs décisifs.