Migrations / Immigration

Affichage du message
Fil de discussion: Migrations / Immigration


(Dans liste est proposée en tant que page, ce qui permet de l'alimenter directement en cliquant sur le bouton "éditer" en bas à droite :
Pour cela, il suffit d'avoir préalablement switché en page "Déshoaxer" en haut à droite >Profil > Devenir page > Deshoaxer contre la haine > Switcher. Si ce n'est pas déjà fait, demander pour ça à un des admins de la page de vous en nommer co-admin. Si besoin de plus de précisions, ne pas hésiter à poser les questions voulues Smile )

- "Perdre notre culture" et variante "identité nationale"
1. Il y aurait une culture française excluant la diversité culturelle et l'histoire des migrations.
2. Les immigrés seraient tous Africains notamment Maghrébins et auraient tous la même culture.
3. La culture serait une religion : l'Islam
Le bonus : le grand remplacement.



1. Une culture française excluant la diversité culturelle et l'histoire des migrations.
Sur quoi se baserait cette culture?
a) La nourriture? et plus particulièrement le cochon?
De manière générale, est-ce que la cuisine "française" s'enrichit, ou bien s'appauvrit, au contact de celles d'autres contrées? Jusque quand faudrait-il remonter pour revenir à une cuisine exclusivement française? Ne faudrait-il pas pour cela revenir à des temps ou la "France" n'existait pas en tant que telle? Et hormis la diversité des variétés de céréales et de cultures en général, que nous avons d'avantage appauvrit du fait de l'industrialisation, quelles pertes recenser?
Le cochon?
- La consommation de viande en général s'est démultipliée ces dernières décennies sous l'effet encore une fois de l'industrialisation et de ses débouchés économiques savamment entretenus, une "démocratisation" obtenue par la dégradation de la qualité de production et une surconsommation encouragée par la publicité. (sources?)
- Combien de végétariens en France actuellement? et comment les extraire de la culture française?
- N'y a t'il pas d'autres facteurs susceptibles de faire évoluer la cuisine? Changerait-elle tant que cela pour autant, et dans ce cas, quelle nécessité à la maintenir "intacte"?
b) La religion?
- Combien de personnes ne se réclamant d'aucune religion en France actuellement?
- À quand remonter pour déterminer UNE religion spécifique à la France? Est-ce que cela a un sens?
c) La liberté des femmes?
- Dans les familles françaises les plus conservatrices, se réclamant de la religion catholique, par exemple, la liberté des femmes reste très limitée. (des exemples) On a par exemple comme fait surprenant qui perdure, l'interdiction plus ou moins implicite de travailler après le mariage. Le fait de perdre son nom, déjà, en dit long.
L'idée selon laquelle les femmes devraient se cantonner à élever les enfants et prendre soin de leur époux revient même à travers certaines critiques du capitalisme, alors même que leur liberté ne peut faire l'économie d'une égalité de l'implication au sein du foyer, comme d'une égalité, distincte, face aux activités choisies, et d'une égalité de pouvoir, financière ou non.
d) La langue?
La langue évolue naturellement, avec pour seule conséquence de nous rendre difficile d'accès des ouvrages anciens de toute façon tellement éloignés de nos réalités qu'ils ne présentent d'intérêt que pour des spécialistes dotés des moyens nécessaires à leur compréhension.
(-> Creuser la perte des patois, ou de patrimoines tels que la culture Amazigh?)
<i>Pensez à vous abonner au(x) fils! (En haut à droite, dans "outils du fil") - On peut aussi s'en désabonner au besoin. Proposer n'est pas imposer, proposer n'est pas non plus récriminer</i>