Un mot de Cesare...

Affichage du message
Fil de discussion: Un mot de Cesare...
.
Thechangebook.org, réseau social associatif - non marchand, indépendant, géré et financé par ses membres - ne pratique pas l'exploitation commerciale des données personnelles
Ami.e.s de Cesare, c'est ici que nous avons choisi de partager avec ses ami.e.s et soutiens les nouvelles de lui ne nécessitant pas le sceau du secret. Vous pouvez, une fois inscrit.e. sur Thechangebook, vous abonner à ce fil en cliquant sur "outils" en haut à droite de celui-ci - Si vous en avez de plus récentes à partager, n'hésitez pas à vous faire connaître de
1Mot2Cesare (1Mot2Cesare) - Lundi Matin - Blog Médiapart LeNous - Carmilla OnLine - La vendetta dello Stato (Page FB via dontolink)




Requêtes de Cesare Battisti, à la mi-septembre 2020, Au Tribunal de surveillance de Catanzaro



Instanza per la censura


Cette requête a été rejetée le 29 octobre sur la base de pures présomptions, et plutôt tirées par les cheveux. Une sentence extrêmement troublante. Plus d'information sur ce rejet -> ICI <-

Objet : réclamation contre la mesure en matière de censure, émise en date du 14 septembre à Cosenza et notifiée à l’intéressé au centre pénitentiaire de Rossano Calabro.

Le soussigné Cesare Battisti, détenu au centre pénitentiaire de Rossano Calabro, expose ce qui suit : dans la mesure de censure suscitée apparaît entre autre « l’appartenance au groupe subversif armé PAC et une intense activité épistolaire de connotation clairement subversive ».

Il faut noter que le « groupe subversif dénommé PAC » s’est dissous en la lointaine année 1979 et que tous ses anciens membres sont aujourd’hui en liberté. Quant à la supposée activité épistolaire ci-dessus, en admettant son existence, elle ne saurait être connue de cette autorité étant donné que le soussigné n’a jamais été jusqu’ici soumis à une censure légale ; mais si par « correspondance » on entend les articles de contenu juridique et socio-culturel écrits par le soussignés, légalement rendus publics par des moyens de communication tout aussi légaux – ainsi apparaît l’absurdité de la censure, je demande qu’en ce cas, les articles en question soient analysés par les Autorités Compétentes afin que soient établies de possibles hypothèses d’infraction.

Je réserve à la défense l’ajout d’éventuelles précisions concernant cette réclamation.
Pour les raisons ci-dessus exposées, je demande l’annulation de la mesure de censure cité : SIUS 2020/5 66

Respectueusement,


Cesare Battisti,
Rossano Calabro le 15 septembre


Instanza per pericolo Isis



Outre cette plainte pour censure (sur le courrier que Cesare utilise pour se défendre de la désinformation profitant des difficultés des détenus à se faire entendre, Il indique à la même instance de surveillance être mis particulièrement en danger par ce transfert à Rossano, ayant déjà reçu des menaces des milieux djihadistes pour ses prises de position et écrits, par Al Qaïda en 2004 lors de séjour en prison en France, et en 2015, via une menace publiée en ligne, pour avoir critiqué les opérations d'Isis en Syrie.
Il rappelle également l'écriture en cours d'un livre sur la Syrie, que l'administration pénitentiaire en a connaissance, ayant à sa disposition, depuis le commencement, tout le matériel utilisé sur ce travail.