Cesare Battisti, une Bio possible...


À 17 ans, en rébellion contre sa famille et le vieux PC (Parti Communiste), auquel elle adhère, et dans un contexte politique très tendu avec les lois fascistes issues de la seconde guerre mondiale encore en exercice, Cesare Battisti verse dans l'illégalisme. Il reverse alors au parti les fonds récoltés lors de ses braquages (réappropriations prolétaires, comme on dit alors). Il est arrêté en 1974. C'est 2 ans de prison plus tard environ qu'il décide de rejoindre la lutte armée suite à des rencontres en prison. À sa sortie en 1977, Il rejoint donc les PAC (Prolétaires armés pour le Communisme), dont les opérations entraînent en 78 la mort de 4 personnes désignées par différents mouvements comme des assassins, et/ou des tortionnaires. Il décidera en 2019 de valider en package la reconstitution sur laquelle a été basé son jugement par contumace, ne pouvant compter sur un nouveau procès pour éventuellement faire le tri, et dans l'espoir resté vain que cela entraîne l'Italie à admettre ses propres responsabilités dans ce pan de l'Histoire qui a vu tomber plus de 400 personnes de tous bords. En 81, pourtant, quand les PAC le font évader de prison à près de 27 ans, il ne croit déjà plus en la lutte armée, et rejoint la France, puis le Mexique, rompant avec cette période de sa vie. Il se consacre dés lors entièrement à l'écriture tout au long d'une cavale alternée qui dure près de quarante ans, entre ses enfants à élever, puis perdus, pages blanches, publications et projets culturels, périodes d'emprisonnement, asiles accordés puis repris, fuites, et tentatives toujours vaines de mener tant bien que mal " une vie normale ". Il est arrêté une dernière fois en 2019 en Bolivie, et au prix d'une manœuvre trouble comme il l'explique -> ICI <-, livré à l'Italie. Il y est incarcéré dans la prison d'Oristano, à 65 ans et près de quarante ans après les faits, sous un régime de haute sécurité, et maintenu à l'isolement jusqu'à son transfert en Calabre en septembre 2020, et au delà...



La suite, en recueil, sur le fil 1Mot2Cesare, ou rejoindre directement, moins exhaustive, la synthèse -> ICI <-)

Lire aussi ses récits de derrière les barreaux -> ICI <-




À venir sur cette page sur Cesare Battisti :



- Ses productions culturelles et littéraires (ou faut-il faire deux fils séparés?)
- le fil 1mot2Cesare, qui rassemble ses communications, lettres et leurs traductions depuis son arrestation, et dont Cesare a demandé fin juillet qu'il mentionne, avec réciproque, les blogs et sites qui font de même.
- les articles dans le cadre de l'acharnement médiatico-judiciaire que les participant.e.s souhaiteront y verser, avec éventuellement une présentation titrée par exemple "Nous affirmons qu'il y a acharnement médiatico-judiciaire" qui explique en quoi.
- des témoignages de celleux qui le connaissent et éventuellement de lecteurs.

... autre?