L etat de droit dans le mur_Banderolle ZAD NDDL
Code Captcha
-->
Recharger le code
Saisir le code
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
Au sujet du clitoris "parler la même langue", rien n'est moins sur.
Voir 2 messages supplémentaires de Eric
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
J'ai trouvé particulièrement intéressant, surtout son point de vue sur l'intersectionnalité qui en individualisant détourne de la lutte contre le patriarcat et le capitalisme
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
A la première écoute, je trouvais les jingles de début et fin + fort que le contenu de la pastille. Avec un casque ça parait bien mieux.
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
Je sais pas ce qu'en pense les femmes ici, mais perso ça ne me fait pas rire
Voir 1 messages supplémentaires de Eric
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
ouaaaah tu m'impressionnes Smile
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
Elle a eu une vie extrèmemnt remplie et a été de toutes les luttes, autant en Russie, qu'en Amérique. La radicalité de son féminisme n'a guère été atteinte ensuite qu'il y a peu.

Là je viens de terminer la lecture du (long) article écrit par James Guillaume à propos de son ami et complice...
Miyette
Ha non pis en plus, pffff, ça y'est je suis complétement larguée! le 28 mai est déjà enregistré du coup. Y'a eu un bug est du coup on a du mal à retrouver le fil Happy
Eric "Camille" Alkaest est en ligne.
Désolé, avec mon blem d'ordi, j'ai perdu le pad (le lien est même pas dans l'historique du chat avec Lilith). Sinon, je me serais bien mis à la rédaction du 28 mai en parlant surtout de la semaine sanglante et juste évoquant la mort atroce de Varlin.
Miyette
Mais comme je te disais, mai, c'est là, tout de suite en ce moment, et le 28 mai est déjà enregistré, par erreur on a pas fait Varlin, mais du coup on peu se concentrer sur lui pour le 5 octobre? La semaine sanglante, on lui a consacré plusieurs éphémérides, le 21, le 22, le 25 et du coup le...
Noitulover
On retrouve cette critique du féminisme bourgeois avec Françoise Vergès, qui met en question ce féminisme du 50/50, ou le partage genré de l’oppression.
Plus